Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Simone Pérèle, une marque de lingerie de charme

imgres.png

Bien plus que de la simple lingerie, Simone Pérèle se définit comme une démarche artisanale dans un monde industriel ! C'est très important de le savoir car il faut connaître les différentes étapes de la construction gorge, par la suite vous allez vous rendre compte à quel point c'est artisanal et finalement très peu industriel !

Vous pouvez voir tous les modèles de la marque sur le site de lingerie grande taille Touteslespoitrines.com

i-simone-perele-biustonosz-bagatelle-16j330.jpgPrenez par exemple la ligne Bagatelle sur laquelle est retravaillé le creux et le bord des pistons maintes fois pour mettre en valeur le mieux possible le décolleté et la broderie qui orne tous les contours de ses bas. On travaille également les points et les déliés, ce qui va permettre de mettre en valeur le dessin sur la poitrine, un peu comme un tatouage à même la peau.

Le même travail est effectué sur tous les bas de la marque Simone Pérèle. La marque mise également énormément sur les coloris car tous les composants qui rentrent dans la composition, et autant dire qu'il y en a beaucoup (il faudra compter 20 composants différents) chacun doit travailler exactement sur la même couleur. La collection Bagatelle de Simone Pérèle est une des collections phare de la marque, son dessin est issu d'un thème générique tiré de la collection Parfum de Femme, les dessins sont ensuite travaillés d'après les croquis d’un brodeur Suisse dont une fleur majestueuse est inspirée. Dans le travail de la lingerie Simone Pérèle on retrouve également les modélistes qui transcrivent le patronage que les stylistes ont effectué, comptez à peu près six à huit mois de travail de collaboration entre la styliste et la modéliste, il faut parfois compter des centaines de retouche par modèle jusqu'à ce que le produit aille parfaitement bien.

 

Une modéliste travaille toujours sur le modelage, le plus important est de travailler avec la plus grande précision, elle travaille par exemple au millimètre près. Il faut être extrêmement précis. Après avoir travaillé avec la modéliste qui effectue le patronage du soutien-gorge ou de la culotte on trouve l'atelier où se retrouve toutes les couturières et la coupeuse et à qui l'on donne le patronage. La spécificité de Simone Pérèle c'est vraiment de travailler au millimètre près, c'est d'être très exigeant au niveau de la coupe du modelage, il faut parfois reprendre 30 ou 40 fois le même produit dans la même taille pour élaborer des retouches parfaites et se rapprocher le plus possible de la morphologie des femmes. C'est un travail de longue haleine qui demande plusieurs mois et qui demande une expertise métier aussi bien de la coupe que de la modéliste qui doit être très pointilleuse.

Simone-Perele-FW12-Lingerie-16.jpgUne fois que les différentes matières qui composent le soutien gorge sont coupées, ont les donne à la couturière qui va assembler les matières en suivant les indications qu’aura mise sur le patronage la modéliste. Elle doit ensuite mettre ses matières qui sont données à plat en trois dimensions. Pour l’élaboration d’un modèle Simone Pérèle complet, chaque couturière va à peu près changer entre cinq à huit fois de machines différentes !

Les commentaires sont fermés.

http://www.annuaire-lingerie.net www.ladenise.com